Beffroi de Lo

Markt 1, 8647 Lo-Reninge Belgique

En haut de l’échelle

Visite en décembre 2019

Dormir dans un clocher !

Lors de l’organisation du voyage, une chose a été immédiatement fixée : nous dormirons cette fois dans un clocher. Comme c’est amusant ! Nous nous sommes intéressés plus particulièrement aux vitraux de Camille Wybo. En outre, Lo-Reninge occupe une place centrale entre les clochers de Diksmuide, d’Ypres et de Roeselare…..

Hôtel de ville et Beffroi de Lo

Histoire concise :

La décision de construire le beffroi a été prise en 1562. Il fait partie de l’hôtel de ville construit en 1565 et 1566 pour remplacer l’ancien hôtel de ville. Le maître maçon était Joos Staesin, originaire d’Ypres. Le nouveau beffroi abritait l’horloge de la ville et un petit carillon que l’on pouvait entendre à Lo dès 1525. Ce premier carillon de Lo de 1525 a été complété par sept autres cloches en 1527. Après 1753, on ne trouve plus rien sur le carillon et l’on suppose que les occupants français en ont fait des pièces de monnaie à l’époque. Lors de la restauration, un étage a été ajouté à l’hôtel de ville et des vitraux d’Arthur Wybo ont été installés au premier étage.

Restaurations

L’hôtel de ville et le beffroi ont été partiellement restaurés entre 1842 et 1849. La deuxième restauration a eu lieu en 1906. Ici, Lo n’a pu en profiter que pendant une longue période car, pendant la Première Guerre mondiale, l’hôtel de ville et le beffroi ont été gravement endommagés. Le sommet du beffroi avait subi une forte explosion et s’était complètement détaché. Peu après la guerre, la reconstruction a commencé. La dernière restauration a eu lieu entre 1970 et 1974.

Hôtel-restaurant

Jusqu’à la restauration de 1970, le bâtiment avait la fonction combinée d’hôtel de ville et de café. Par la suite, la propriété, qui appartient toujours au gouvernement de la ville, a été utilisée comme hôtel-restaurant. Fin novembre 2018, les exploitants de l’époque, Mme B. Florizoone et M. S. George, ont cédé l’entreprise à M. C. van der Schaeghe. À l’époque, ils s’occupaient de leurs hôtes depuis pas moins de 35 ans.

Nouveau carillon

Un nouveau carillon a été inauguré de manière festive en mai 2008. Lo était jusqu’alors le seul beffroi de la Liste du patrimoine mondial à ne pas posséder de carillon. Il a été installé par la société Clock-o-Matic. Le carillon est actionné électroniquement et comporte 27 mélodies. L’un d’eux est l’air de Sjamele Djoos, une célébrité locale. Cette mélodie, comme les autres, a été jouée par le carillonneur d’Ypres Ludo Geloen et a retenti pour la première fois lors de l’inauguration.

Sources : Agence du patrimoine immobilier 2020 : Mairie de Lo [online] https://id.erfgoed.net/erfgoedobjecten/70054 (consulté le 25-01-2020) et Blog : Les Beffrois, Les Peroons & Les Rolands {online} http://beffrois.blogg.org/

Caractéristiques :

Origine :

Construit :

Matériau de construction :

Période de style :

Hauteur :

Accessible :

1562

1565-1566

brique

renaissance

37 mètres

accessible par l’hôtel

Heures d’ouverture

Jours de fermeture : lundi soir, mardi et mercredi

Informations

Hôtel Restaurant Stadhuis

Appeler : +32 (0)58 28 80 16

Courrier : info@stadhuis-lo.be

Possibilités d’hébergement à Lo et dans les environs

Hôtel Restaurant Stadhuis

Dormir dans un clocher, comme c’est amusant. À Lo, vous pouvez en faire l’expérience à l’Hotel Restaurant Stadhuis. Outre des chambres agréables, le restaurant propose un menu agréable.

Hôtel Old Abbey

L’hôtel Oude Abdij dispose d’un restaurant, d’un bar, d’un salon commun et d’un jardin à Lo-Reninge. Il y a une terrasse et vous pouvez utiliser …

Novotel Ypres Centre

Situé au cœur de la ville historique d’Ypres, le Novotel Ypres Centre propose un service en chambre 24 heures sur 24. À quelques minutes de marche, vous trouverez le musée In Flanders Fields et la Porte de Menin….

Alimentation et boissons

Lors de notre visite à Lo, nous avons spontanément visité quelques locaux pour prendre soin de l’homme intérieur. Si vous avez des ajouts ou un conseil absolu pour une visite à Lo culinary, envoyez un message à : info@belforten.com.

1. Hôtel Restaurant Stadhuis

Situé au centre de la place du marché de Lo-Reninge, l’ancien hôtel de ville et son beffroi datant de 1566, de style Renaissance flamande, sont aujourd’hui aménagés en hôtel-restaurant et en sauna familial privé. Au moment de notre visite, le nouveau propriétaire consacre une bonne année à la modernisation du restaurant et de l’hôtel. Le petit-déjeuner servi est copieux et tout est aussi frais que vous le souhaitez. Un petit déjeuner super délicieux !

Site Internet de l’hôtel-restaurant Stadhuis

2. Centre d’accueil Jules Destrooper

Si vous êtes à Lo de toute façon… Jules Destrooper, un jeune boulanger, a ouvert une boulangerie à Lo, la ville paresseuse de Flandre, le 8 août 1885. Au centre d’accueil, vous découvrirez le riche passé de Jules Destrooper et apprendrez comment les biscuits sont cuits. Vous apprendrez tout sur les vieilles recettes familiales et, bien sûr, vous aurez l’occasion de déguster toute la gamme de biscuits.

Site web Centre d’accueil Jules Destrooper

3. Café l’Ange

Il n’y a pas grand-chose à faire à Lo le soir pour ceux qui veulent boire une pinte un peu plus tard dans la soirée. Près de la porte ouest, où Jules César aurait attaché son cheval à l’if qui subsiste encore aujourd’hui, le Café de Engel est une oasis d’hospitalité. La patronne est particulièrement amicale avec les trois Néerlandais « perdus » et, lors d’une prochaine visite à Lo, nous ne manquerons pas d’entrer à nouveau dans ce vieux bistrot brun.

Page Facebook Café de Engel

Les trois postes les plus récents

Sur cette page, nous avons rassemblé toutes les informations utiles pour visiter ce beffroi. Pour rester dans le coup, nous sommes constamment en route vers l’un des 56 beffrois inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Voici les derniers ajouts.

Visiter le Beffroi de Termonde 2023

Visiter le Beffroi de Termonde 2023 Rein a réussi à prendre contact avec Patrick Segers, responsable du service du tourisme à Termonde, et à fixer un rendez-vous pour visiter le Beffroi. Non seulement Patrick nous attendait devant le Beffroi et l'Hôtel de Ville, mais...